Vous êtes ici : Accueil > Poker en ligne > Conseils de jeu

Table de poker

Si vous êtes débutant, nous vous recommandons dans un premier temps de consulter les règles du poker.
Si vous pratiquez, et quelque soit votre niveau, voici alors quelques conseils qui pourront vous aider à consolider votre jeu, aussi bien sur vos parties en ligne, que lors des tournois.

Observer et apprendre

Il est souvent plus utile d'observer les mains où vous n'êtes pas impliqué, plutôt que celles que vous jouez. Fort de ces observations sur vos adversaires, vous ne serez que plus expérimenté lorsque vous aborderez un coup avec ces derniers. Même au poker en ligne où vous n'êtes pas confronté physiquement avec vos adversaires, il est possible d'observer et d'analyser les différents comportements en fonction de la configuration et des combinaisons en présence. La logique dont fait preuve un joueur pourrait vous être indispensable lorsque vous serez contraint de l'affronter.

Ne pas penser argent à une table

L'argent que vous destinez à une partie de poker doit être considéré comme un outil que vous utiliserez, et vous devez vous détacher de toute considération de sa valeur dès qu'il est transformé en jetons. Lorsque vous êtes impliqué dans un gros pot, ne pensez pas que vous venez, par exemple, de miser le montant d'une voiture de sport. Même si vous êtes un joueur occasionnel, du moment que vous pensez à ce que vous pourriez acheter avec le montant des jetons que vous avez engagés, considérez que vous n'êtes pas au bon endroit.

Ne pas vous préoccuper de ce que pensent vos adversaires de votre jeu

Si vous prenez en compte les considérations, ou du moins ce que pensent les gens de votre jeu, vous resterez prisonnier de votre image. Quelquefois, vous prendrez les mauvaises décisions, mais cela ne doit pas altérer votre vision du jeu. Prenez donc ces décisions sans la crainte de l'éventuelle image que vous dégagerez. Mieux vaut quelquefois perdre un coup avec assurance que le gagner avec grande hésitation. L'essentiel étant que les joueurs pensent que vous avez un bon mental à toute épreuve. L'adversité dont vous ferez preuve pourrait faire reculer ceux qui pensent vous abattre avec facilité.

Savoir jeter votre main au bon moment

Vous devez garder à l'esprit qu'il faut maximiser vos profits et minimiser vos pertes. Essayez de profiter des avantages qui vous sont donnés plutôt que de forcer vos mains. La position, les mauvais joueurs, les cartes que vous possédez sont autant d'avantages que vous devez maximiser. Le poker est un jeu d'adresse, et jouer de vos avantages fera partie de la subtilité, voir de l'agilité, dont vous userez tout au long de vos cycles. Il vous faudra retenir le long terme afin d'évaluer vos résultats.
Par exemple, au Texas Hold'em, qui est essentiellement un jeu de position, si vous devez agir après votre opposant, vous aurez toujours un avantage certain. Il vous donnera une indication sur sa main avant que vous n'ayiez à dévoiler la vôtre. Ainsi, si vous possédez une bonne lecture de jeu, il vous sera facile de déceler la faiblesse chez votre adversaire et de prendre le dessus sur lui.
Après de bonnes cartes en main, la position reste le plus gros avantage dont vous pourrez tirer profit lorsque vous jouez au poker.

Ne pas se laisser affecter par vos pertes

Ne soyez pas effrayé par le fait de perdre. Il y a toujours un gagnant et un perdant, et ce sont sur vos erreurs que vous apprendrez. Si vous êtes prêt à accepter qu'il faut perdre pour gagner, vous serez formaté pour gagner. Si vous approchez un tournoi ou une grosse partie de cash games avec la peur de perdre, il vaut mieux éviter de vous y risquer. La peur se lit sur les visages et fait prendre des décisions contraires à la logique. Vous vous serez contenté de tenir une relance alors qu'il aurait fallu surenchérir, ou bien vous auriez passé certaines mains alors qu'il aurait fallu payer. Les très bons joueurs peuvent profiter à leur avantage de vos hésitations. Si vous êtes angoissé et mal à l'aise à une table, vous serez visiblement vulnérable.
D'autre part, il n'est pas nécessaire de raconter les coups durs qui vous sont arrivés en table : ils font partie du jeu, et personne n'aime trop les entendre en général. Les bons joueurs subissent généralement plus de mauvaises passes que les mauvais. La raison est simple : les joueurs de plus faibles niveaux n'ont pas conscience que, sur certaines mains, ils sont loin d'être favoris, alors que l'inverse arrive rarement chez un bon joueur. Les néophytes seront donc souvent en position très désavantagée sans le savoir, ce qui crée parfois des renversements de situation lorsqu'ils touchent une bonne carte.
Vous ne devez pas vous attacher à un coup ponctuel, même s'il est très mauvais. Vos comptes se font sur la durée. Si vous apprenez à maîtriser ce genre de situation, vous en sortirez grandi.

Pratiquer sans abuser

Si vous voulez devenir un bon joueur de poker, il vous faudra vous entraîner inlassablement. Cependant, il ne faut pas pousser la pratique jusqu'à l'épuisement. Acquérir des notions et de l'expérience s'avère indispensable, mais s'épuiser aux tables est une très mauvaise chose.
Dés que vous vous sentez fatigué, vous ne devrez pas hésiter à quitter la table. Votre physique en dépend, mais également votre mental. Jouez beaucoup, mais entrecoupez vos sessions pour les rentabiliser. Les marathons amènent souvent des désillusions, et les temps de récupération peuvent alors être très lents et surtout laisser des séquelles.

Contactez-nous pour négocier votre campagne d'affichage